En France, la valse-hésitation de l'exécutif a pris fin ce mardi soir avec l'intervention télévisée d'Edouard Philippe.

Le Premier ministre a annoncé que l'impôt sur le revenu serait bien prélevé à la source dès le 1er janvier 2019.

"C'est une bonne réforme, sur laquelle nous avons travaillé d'arrache-pied depuis des mois" a déclaré le locataire de Matignon.

Edouard Philippe ne "croit pas" à un effet psychologique sur les Français au moment où ils découvriront leur nouveau bulletin de paie.

La semaine dernière, le président Emmanuel Macron avait semé le doute dans les esprits en affirmant qu'il voulait "des réponses précises" sur le sujet avant de se décider.

Cette réforme, lancée par son prédécesseur François Hollande et qui devait initialement entrer en vigueur dès 2018, consiste à prélever les impôts directement sur les salaires et les pensions.

Ce "big bang fiscal" concerne près de 38 millions de foyers et fait l'objet depuis dix jours d'une vaste campagne de communication sur internet et à la télévision.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés