Vidéo associée: 

Publié le 19/03/2018

Poutine veut "dialoguer" avec le reste du monde

Corps: 

Vladimir Poutine entouré d'une opposition docile. C'est sans doute l'image du jour. Au lendemain de sa triomphale réélection avec plus de 76% des voix, le président russe a reçu ses sept challengers. Des candidats dont les scores auront plafonné entre 11,7% et 0,6% des suffrages.

L'inoxydable homme fort de la Russie, reconduit à la tête du pays pour six ans, a tenu à les rassurer...

"Nous n'avons aucune intention d'accélérer une course aux armements, leur a-t-il dit devant les caméras. C'est tout le contraire. Nous allons bâtir des relations constructives avec tous les pays du monde. Nous souhaitons et appelons nos partenaires à un dialogue constructif. Mais bien évidemment, tout ne dépend pas de nous. Comme en amour, il faut que les deux parties y aient un intérêt, sinon il n'y aura pas d'amour. Mais de notre côté, nous ferons tout notre possible pour nous assurer que toutes les querelles soient réglées par des moyens politico-diplomatiques."

Au pouvoir depuis 18 ans, Vladimir Poutine sort renforcé de cette présidentielle et la confrontation avec les Occidentaux n'y est sans doute pas étrangère. Mais celui qui a joué de cette menace pour resserrer les rangs derrière lui promet désormais de se consacrer aux affaires intérieures et de réduire les dépenses militaires.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité