Il faut cultiver la nostalgie David Bowie et se souvenir du personnage et de ses multiples métamorphoses. Il faut aussi se souvenir de ce qu'il nous dit de notre passé et de cette époque libertaire et de ses excès. Enfin, on peut tout simplement retenir le génie de certaines de ses mélodies. L'édito de Christophe Barbier.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés