A quatre jours des élections régionales, Emmanuelle Cosse s'est prononcée contre le "ni,ni", qui consiste à ne pas se désister au second tour en cas de risque de victoire du Front national. "Poser un principe avant le premier tour en disant 'on ne fera rien', comme le fait la droite, c'est simplement dire qu'elle veut aider le Front national", a affirmé la secrétaire nationale d'EELV.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés