La municipalité toulousaine a choisi de rendre le centre-ville piéton et de développer les transports en commun. A la clé, une meilleure qualité de l'air qu'à Marseille, Strasbourg, et bien sûr Paris. La capitale qui est justement confrontée depuis trois jours à un niveau élevé de particules fines. La situation devrait s'améliorer samedi selon Airparif, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France. Le mérite aux conditions météorologiques plus favorables qui contribuent à la dispersion des polluants.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés