Si la manifestation de soutien à un supporter blessé s'est déroulée dans le calme, des engins explosifs dangereux ont été découverts samedi, près de la préfecture à Bastia. Durant le défilé, ils ont demandé justice pour Maxime, gravement touché à l'oeil par un tir qui proviendrait du flashball d'un policier de Reims. Certains manifestants ont aussi dénoncé le racisme "anti-Corse".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés