Le premier ministre a réagi dimanche à la dégradation de la plaque en mémoire d'Ilan Halimi le même jours à Bagneux. Manuel Valls parle d'un acte "abject", qui correspond à "vouloir le tuer une seconde fois".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés