Pierre Laurent était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. Le secrétaire national du Parti communiste a réagi à la solution avancée par plusieurs ministres : la dégressivité des allocations chômage, pour endiguer la dette de l'Unedic. "C'est une folie, c'est une nouvelle concession faite au patronat", a-t-il estimé. Selon lui, la dégressivité des allocations chômage ferait partie de l'"idéologie développée par le Medef", qui représente à ses yeux "les intérêts du grand patronat".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés