Après l'affaire du déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas, Muriel Pénicaud est à nouveau dans la tourmente. Selon le quotidien l'Humanité, l'actuelle ministre du Travail a réalisé une plus-value boursière de 1,13 million d'euros sur ses stock-options en 2013 quand elle travaillait chez Danone. Elle a notamment profité de l'envolée du cours de l'action Danone qui a suivi l'annonce de la suppression de 900 postes au sein du groupe. Que cache cette juteuse opération de Muriel Pénicaud ? Cette affaire pourrait-elle plomber Emmanuel Macron ? - Tous les jours à 7h50, le duo Pascal Perri et Jonathan Bouchet-Petersen commente un sujet fort de l'actualité, dans Bourdin Direct, sur RMC.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés