Vincent Peillon, candidat à la primaire à gauche, a fait sourire Manuel Valls et Benoit Hamon ce dimanche lors du deuxième télévisé. "Entre ceux qui ont théorisé les deux gauches irréconciables et ceux qui ont cassé des portes en étant restés plus longtemps que moi au gouvernement, il va falloir rassembler", a-t-il déclaré.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés