Vidéo associée: 

Publié le 09/04/2016

Panama Papers : le mea culpa détendu de David Cameron

Corps: 

"Eh bien... cela n'a pas été une grande semaine". C'est ainsi que le chef du gouvernement britannique amorce son mea culpa, non sans humour, après les révélations des "Panama Papers". David Cameron aurait en effet bénéficié du fonds fiduciaire de son père décédé en 2010, géré pendant trois décennies par le cabinet Mossack Fonseca, au coeur des révélations de ce scandale.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet