La joie des partisans d'Imran Khan dans les rues d'Islamabad au Pakistan. L'ex-champion de cricket et homme politique, qui a promis dans son programme un "nouveau Pakistan, a revendiqué la victoire de son parti aux élections législatives.

Le scrutin a été marqué par un climat tendu et des accusations de fraude mais cela n'a pas empêché khan de prendre la parole à la télévision pour une déclaration officielle en dépit du fait que la Commission électorale n'a pas annoncé les résultats officiels.

Le parti au pouvoir ces cinq dernières années, le PML-N, dénonce des irrégularités et rejette les résultats. " Nous rejetons totalement ce résultat. Dieu merci, je suis très pacifique et je veux aller de l'avant. Vous pouvez comprendre quel truquage flagrant a eu lieu au bureau de vote" , a déclaré Shahbaz Sharif, le leader du PML-N.

Le retard dans le dépouillement du scrutin a alimenté les soupçons d'élection truquée. Imran Khan, lui, est soupçonné d'avoir bénéficié en sous-main de la puissante armée pakistanaise.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés