"C'est un homme agare et abattu qui s'est présenté", a expliqué Thibault Malandrin, envoyé spécial sur place. Le procès du Néerlandais Mark Van Nierop, surnommé le "dentiste de l'horreur" pour avoir mutilé une centaine de patients dans la Nièvre, entre 2008 et 2012, s'est ouvert mardi matin devant le tribunal correctionnel de Nevers.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés