Pour Mathilde Mathieu, journaliste à Médiapart, invitée ce jeudi d'Olivier Truchot sur BFMTV, des dérives concernant l'emploi de proches par des députés existeraient à l'Assemblée nationale: "En 2014, 155 députés embauchaient leur femme ou leur enfant (...) La plupart travaille réellement mais il y a toute une série de cas, de zones grises... Moi je parle d'emplois de complaisance sans aller jusqu'à emplois fictifs."

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés