Devant les caméras, les ténors de la droite l'assurent. Ils sont à 100% derrière François Fillon qui traverse l'épreuve des révélations sur l'activité réelle de son épouse, Penelope, comme assistante parlementaire. Mais en coulisses, l'hypothèse d'un remplaçant est clairement envisagée dans le propre camp du candidat à la présidentielle. Il y a un bel et bien un plan B. Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV, le confirme ce mercredi. Mais qui pour prendre le relai si François Fillon était amené à se retirer ? Le nom d'Alain Juppé est celui qui revient avec le plus d'insistance.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés