L’Elysée confirme que le corps découvert récemment au Nord du Mali est bien celui de Philippe Verdon.
Ce géologue avait été enlevé avec son collègue Serge Lazarevic dans la nuit du 24 novembre 2011
à Hombori au Nord-est du Mali.
AQMi, Al-Qaïda avait revendiqué cette prise d’otage, avant d’annoncer, en mars le décès de Philippe Verdon.
Les autorités françaises n’avaient alors pas pu confirmer cette exécution par l’organisation terroriste
.Le 7 juillet dernier, la DCRI a été informée de la découverte d’une dépouille, dont les résultats des prélèvements génétiques, transmis et analysés en France, ont permis à François Hollande de confirmer formellement la mort de Philippe Verdon, ce lundi soir.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés