Ce lundi, un Néerlandais, otage d'Aqmi depuis novembre 2011, a été libéré par les forces spéciales de l'armée française. L'assaut s'est déroulé à Tessalit, à l'extrême nord-est du Mali. Deux à trois islamistes auraient été tués dans l'attaque selon notre correspondant, Serge Daniel. Plusieurs sources expliquent que "depuis la libération du dernier otage français, Serge Lazarevic, le groupe islamiste était suivi". "Le renseignement a joué un rôle important dans l'opération", a-t-il précisé.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés