La justice kényane est partiellement revenue, vendredi, sur son interdiction du film "Rafiki", plébiscité au Festival de Cannes, mais interdit dans un premier temps dans le pays pour infraction à la loi contre l'homosexualité.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés