Vidéo associée: 

Publié le 11/09/2017

On pensait quon était des oubliés

Corps: 

A Saint-Martin, le bruit des tronçonneuses et des pelleteuses a remplacé celui des fortes pluies et des rafales de vent.

L'île des Antilles tente de se remettre debout après le passage du cyclone Irma.

Tout relève de la priorité, que ce soit sécuriser les lieux, dégager les rues, rétablir l'électricité, ou distribuer de l'eau et de la nourriture aux sinistrés.

Certains des rescapés ont été évacués, d'abord vers la Guadeloupe, puis - pour une partie d'entre eux - en métropole.

Comme toujours dans ce genre de situation, les femmes et les enfants sont prioritaires.

Cette habitante de Saint-Martin ne cache pas son soulagement : 'On pensait qu'on était les oubliés, mais là tout est bien qui finit bien. Les enfants vont bien. C'est tout se qui compte. Même si la maison est détruite, ce n'est pas grave.'

Un autre habitant évacué s'interroge sur son avenir : 'Est-ce qu'on va revenir ? Parce que vu l'état de destruction de l'île, honnêtement, il faut au minimum un an et demi ou deux ans pour que l'économie redémarre.'

Les autorités françaises semblent mettre les bouchées double pour calmer la colère des sinistrés.

Le président français en personne, Emmanuel Macron, est attendu ce mardi à Saint-Martin.

À Saint-Martin, militaires et pompiers distribuent des rations à la population. pic.twitter.com/doTUvgR7Ql- État-Major Armées (@EtatMajorFR) 10 septembre 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet