La visite de Barack Obama à Hiroshima est historique: c'est la première fois qu'un président américain se rend dans la ville japonaise détruite le 6 août 1945 par la bombe atomique américaine. Accueilli avec joie par de rares survivants, le président est attendu sur son engagement concernant le désarmement atomique. Selon Georges Baumgartner, correspondant de LCI au Japon, la population n'a qu'une crainte: que le martyre de leur ville soit oublié et que l'histoire se répète.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés