Invité de LCI ce mardi, le chercheur en science politique au Cevipol Gael Brustier revient sur l'avenir du mouvement #NuitDebout. "La difficulté est de se complaire dans ces luttes, sans les porter au pouvoir" déclare-t-il avant d'ajouter que #NuitDebout fait partie des mouvements "liés à la théorie de l'anti-pouvoir. (...) Les gens de Podemos sont pour un certain nombre gens, des traîtres".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés