Conscient du vivier d'emplois mais surtout de la dangerosité de la centrale nucléaire française de Cattenom, le Premier ministre luxembourgeois a proposé une aide financière pour inciter la France à fermer le site et peu à peu tourner la page du nucléaire. Une proposition inédite qui n'est pas sans rappeler la demande de l'Allemagne de fermer la centrale de Fessenheim.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés