Vidéo associée: 

Publié le 06/03/2018

Nucléaire : la centrale russe à 15 km de l'Union européenne

Corps: 

La Lituanie dénonce la menace que constitue à ses yeux la présence à quinze kilomètres de sa frontière de la centrale nucléaire d'Ostrovets qui doit, en principe, être branchée début 2019. La centrale se trouve en Biélorussie et elle est construite par les Russes.

Dalia Grybauskaite, présidente de la Lituanie : "Nous considérons qu'il s'agit d'un projet géopolitique émanant du Kremlin : la sécurité, les interventions politiques, l'environnement, la santé public, tout ces secteurs sont menacés avec un tel instrument à proximité de la capitale lituanienne et des frontières de l'Europe."

Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl qui a irradié un tiers de la Biélorussie, Minsk assure que toutes les mesures de sécurité sont respectées.

Mikhail Mikhadyuk, vice ministre biélorusse de l'Énergie : "Nous avons conduit un audit complet du site de Ostrovets. Cet audit n'a révélé aucun élément négatif."

La Lituanie accuse Minsk d'avoir au contraire dissimulé une série d'incidents qui auraient émaillé la construction et assure qu'elle n'achètera pas d'électricité en provenance d'Ostrovets.

Mikhail Mikhadyuk, vice ministre biélorusse de l'Énergie : "C'est à la Lituanie de trancher sur cette question économique, mais nous ne souffririons pas trop si elle décidait de ne pas nous acheter d'électricité."

La Lituanie, l'Estonie et la Lettonie sont encore aujourd'hui reliées à l'ancien réseau électrique soviétique qui englobe également la Biélorussie.

Les pays baltes demandent d'être reliés au réseau électrique européen.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet