Les grandes puissances 'arrogantes' ne sont pas parvenues à 'mettre l'Iran à genoux', réaction du Guide suprême iranien à propos des pourparlers sur le nucléaire. L'ayatollah Ali Khamenei a fait ce commentaire via un compte twitter.

In the #nuclear issue, arrogants have made their best to bring #Iran to its knees but they were not able and will not be able to do so.- Khamenei.ir (@khamenei_ir) 25. November 2014

Il intervient au lendemain de l'échec des négociations entre le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne) et l'Iran. A défaut d'un accord, les diplomates ont convenu de prolonger de nouveau le dialogue pour sept mois. La représentante européenne, Catherine Ashton et le chef de la diplomatie iranienne ont coordonné les négociations.

'Le principal obstacle est cette méfiance mutuelle qui s'exacèrbe' a expliqué Mohammad Javad Zarif. 'De notre point de vue, nous ne méritons pas cette méfiance. Nous pensons que l'Iran est un pays digne de confiance et nous avons montré dans l'année écoulée que nous avons respecté chacun de nos engagements', a t-il dit.

La prolongation décidée à Vienne évite une escalade des tensions. Mais elle risque aussi de faire perdre patience aux sceptiques, en particulier à Téhéran et à Washington, où les tenants d'une ligne dure font pression.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés