Alors que tout avait débuté dans le calme, les forces de l'ordre ont finalement du intervenir à Nantes pour faire évacuer le périphérique. Plusieurs centaines d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes refusaient de quitter la voie rapide après la grande manifestation organisée dans la journée.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés