Ce samedi s'est ouvert à Paris un sommet sur la sécurité au Nigeria. C'est dans le nord du pays que sévit la secte Boko Haram, qui retient plus de 200 lycéennes depuis plus d'un mois. Depuis plusieurs années, cette secte multiplie les attaques de villages et d'écoles au Nigeria. On compte au moins 1.500 victimes depuis le mois de janvier.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés