Dans plusieurs villes de France, les forces de l'ordre manifestent pour exprimer leur colère. "Je comprends l'émotion des policiers", a déclaré Nicolas Sarkozy. "Ils ont le droit d'exprimer leur colère en manifestant. Je n'accepte pas les violences".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés