Nicolas Sarkozy en déplacement en Russie, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur BFMTV depuis Moscou. Il s'est défendu de vouloir prendre la place de François Hollande en parlant de sa rencontre avec Vladimir Poutine et a justifié son déplacement dans la capitale russe: "il est de mon devoir et de ma responsabilité de contribuer à défendre les industries françaises et la position française". L'ancien chef de l'État s'en est pris directement à François Hollande tout en gardant le respect dû à la fonction: "Il n'y a qu'un seul président de la République c'est François Hollande, il mène une politique que je combats, je n'en dirais pas un mot de l'étranger." Nicolas Sarkozy a par ailleurs affirmé que "nous avons besoin d'un accord loyal et franc avec la Russie".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés