La justice a validé ce jeudi les écoutes de conversations téléphoniques entre Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et le magistrat Gilbert Azibert. L'ancien chef d'État qui est mis en examen pour corruption et trafic d'influence risque jusqu'à 10 ans de prison. Mais son nom apparaît également dans d'autres affaires qui pourraient nuire à son avenir en politique.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés