Publicité

Contenus sponsorisés

A la boulangerie, l’activité a repris normalement ce samedi. A l’intérieur du magasin, les traces de l’agression ont presque toutes disparues. Mais pour la patronne, impossible de continuer comme si de rien n’était : blessée, très choquée, elle ne sait pas quand elle va reprendre le travail.

Publicité