La campagne pour la présidentielle américaine a mis en lumière les "fake news". De fausses informations ou des rumeurs reprises sans contrôle sur les réseaux sociaux et qui auraient contribué, dit-on, l'élection de Donald Trump. En France, le phénomène s'accélère à quelques semaines des échéances électorales. Qui croire désormais ? Pour redonner confiance au public, plateformes et médias ont décidé de réagir. Analyse en plateau avec notre invité, Benoît Raphaël, expert en innovation média.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés