Vidéo associée: 

Publié le 29/11/2014

Moubarak blanchi: la colère des révolutionnaires de 2011

Corps: 

Quelques Égyptiens ayant participé au soulèvement populaire en 2011 qui a conduit au départ d'Hosni Moubarak, étaient à l'extérieur du tribunal ce samedi pour suivre l'énoncé du verdict. Certains ont perdu des proches lors de la révolution.
Alors forcément, le jugement rendu a de quoi nourrir leur amertume, leur rancoeur et leur colère.

'C'est injuste, lâche Samir, lui-même blessé lors des événements place Tahrir. On n'attendait pas ça de la justice égyptienne. On ne méritait pas un tel verdict, 4 ans après le soulèvement. Cela ne fait même pas 4 ans...'

'Tout ça revient à dire qu'on a eu tort de descendre dans la rue il y a 4 ans, commente pour sa part, Nermine. C'est comme si on n'aurait pas dû manifester et défendre nos droits... Eux, là, ils sont acquittés ! Et les martyrs de la révolution ? Qui c'est qui les a tués ?'

Et pendant que les opposants à Hosni Moubarak dénoncent un verdict 'injuste', ses supporteurs saluent la décision du tribunal.
Parmi eux, Yasser Mohamed. 'Merci mon Dieu pour ce verdict, lance-t-il. Enfin, il est fait justice à Moubarak. C'en est fini du complot révolutionnaire de janvier 2011 !'

'Bravo au juge, ajoute une femme, un peu plus loin. Et félicitations au président Moubarak, qui souffre depuis 4 ans. Grâce à Dieu, la justice a été rendue et la vérité a éclaté. Il faut maintenant lui rendre les honneurs.'

En 2011, les manifestations ont duré dix-huit jours, essentiellement sur la place Tahrir au Caire. Les affrontements avec la police ont fait officiellement 846 morts.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet