Un rapport publié en 2011 du laboratoire scientifique et technique de l'Union européenne avait établi l'existence d'un décalage important entre les tests de pollution annoncés par les constructeurs et les tests effectués sur route. Selon Hugues Beaudoin, correspondant à Bruxelles, certains gouvernements européens, guidés par le lobby automobile, ont fait retarder les projets de législation.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés