La Russie a annoncé la tenue des plus importantes manoeuvres militaires depuis près de 40 ans et l'ère soviétique. La série d'exercices baptisée Vostok-2018 (Est) aura lieu du 11 au 15 septembre dans les contrées orientales du pays.

Près de 300 000 hommes, 36 000 blindés et plus d'un millier d'appareils aériens seront déployés pour l'occasion. Les armées de Chine et de Mongolie seront amenées à participer.

" Ces manoeuvres ressemblent à celles de Zapad-81 (Ouest-81), mais à une plus grande échelle ", a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

" Ces exercices internationaux sont d'une ampleur sans précédent en termes de territoire, de structures de commandement et de troupes engagées ", a-t-il affirmé.

Vladimir Poutine, qui s'inquiète du renforcement des troupes de l'OTAN en Europe de l'Est depuis l'éclatement du conflit en Ukraine, a fait de la modernisation militaire l'une des priorités de son dernier mandat.

Moscou a invité des représentants de l'Alliance atlantique à observer les manoeuvres. La proposition est à l'étude, a fait savoir l'OTAN.

Le porte-parole de l'OTAN Dylan White a déclaré à Sputnik que ces exercices montrent que " la Russie est focalisée sur sa préparation à des conflits d'envergure ".

L'agence Reuters note que les exercices auront lieu alors que le Premier ministre japonais Shinzo Abe participera à un sommet économique à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe. Tokyo voit d'un mauvais oeil la forte présence militaire russe dans cette région.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés