"Il s'agit enfin d'une bonne nouvelle après 6 mois qui ont été décevants", explique Chantal Perrichon, la présidente de la Ligue contre la Violence Routière. Cette baisse de 11,6% au mois de juillet est même inattendue car le mois de juillet, d'ordinaire, "est toujours un mauvais mois en ce qui concerne la sécurité routière", ajoute la présidente.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés