Il ne reste presque aucun vestige du camp de Montreuil-Bellay où, dès 1940, le régime de Vichy enferma plusieurs milliers de Tsiganes dont plus d'une centaine trouveront la mort. Et l'Etat français aura mis 70 ans à honorer leur mémoire. Aujourd'hui, la communauté tzigane se bat pour que l'Assemblée abroge l'obligation du livret de circulation.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés