Vidéo associée: 

Publié le 20/01/2018

Monsieur Paul, pape de la gastronomie française

Corps: 

"Pape de la cuisine", "cuisinier du siècle", trois étoiles Michelin, Paul Bocuse a incarné pendant des décennies le métier de Chef, qu'il a contribué à revaloriser. Étendard de la cuisine traditionnelle française dans le monde, ce lyonnais, toujours vêtu de la toque blanche, est née en 1926, dans une famille de cuisiniers de père en fils depuis le XVII siècle.

Le nom de Paul Bocuse sera toujours associé à la ville de Lyon, réputée pour sa bonne cuisine et ou s'est développée toute une "nouvelle génération de chefs cuisiniers", selon ses propres mots.

En 1996, lors de la célébration du G7 à Lyon, c'est tout naturellement que le prestigieux chef est appellé à se mettre aux fourneaux pour régaler les délégations des 7 puissances industrielles.

"Le président Jacques Chirac a demandé un plat typiquement lyonnais, je fais la quenelle de brochet lyonnaise aux écrevisses sauce Nantua, et Georges Blanc, qui est dans la Bresse, va faire une volaille de Bresse, et bien sûr c'est Pierre Trois Gros qui fait le dessert et Bernachon qui fera les chocolats."

Son restaurant, l'Auberge de Collonges aux Monts d'Or est devenu un lieu de culte pour les adeptes de la cuisine traditionnelle. "J'aime le beurre, la crème et le vin" disait celui qui a commencé apprenti à l'âge de 15 ans, avant de gravir tous les échelons jusqu'à la plus haute marche. Il obtient sa première étoile Michelin en 1958, et devient "Meilleur ouvrier de France" en 1961".

Car Paul Bocuse est un travailleur acharné qui n'a rien laissé au hasard. "J'ai le sentiment d'être toujours en apprentissage. J'ai toujours ce souci de la transmission de notre métier" -disait celui qui a présidé l'Institut Paul Bocuse, à Ecully dans la région lyonnaise, une école internationale de cuisine.

Son souci fut d'axer le métier de chef cuisinier vers l'avenir, de le sortir de l'ombre et de lui rendre ses lettres de noblesse.

Et c'est pour cela qu'il a crée en 1987 le prix qui porte son nom, le Bocuse d'Or. Une compétition internationale qui met a l'honneur le métier des fourneaux.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet