Vidéo associée: 

Publié le 06/02/2018

Mois de janvier sanglant en Syrie, l'appel des ONG

Corps: 

En Syrie, des raids aériens du régime ont frappé l'enclave rebelle de la Goutha à l'est de Damas. Au moins 29 civils ont été tués. Ces frappes sont elles-mêmes intervenues au lendemain de bombardements meurtriers à Idleb, province rebelle dans le nord-ouest du pays où le régime de Bachar al-Assad est à nouveau soupçonné d'avoir utilisé des gaz toxiques.

Ce mois de janvier est particulièrement meurtrier et la situation ne permet pas le retour des réfugiés syriens. Hier, 6 organisations humanitaires ont dénoncé le fait que plus de 300 000 syriens aient été renvoyé chez eux au péril de leur vie ces derniers mois. Et des centaines de milliers d'autres font face au même risque. Le contexte mondial est hostile aux réfugiés syriens disent ces ONG. Il faut pourtant se garder de les forcer à rentrer chez eux expliquent Action contre la faim, Save the children , le Conseil des réfugiés danois (DRC), Care, le Conseil des réfugiés norvégien (NRC) et l'International Rescue Committe (IRC).

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité