"Chaque mot qui sort de leur bouche, ça leur fait l'effet d'une lame de rasoir." Tous les mois, cette acuponctrice humanitaire quitte son cabinet parisien pour aller soigner des femmes qui sont parvenues à quitter le giron de Daech au Kurdistan irakien. Elle se livre dans le portrait de la semaine de Thierry Demaizière diffusé ce dimanche et dont voici un extrait.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés