Emmanuel Macron a finalement reçu à vendredi à Paris le nouveau président du conseil italien Giuseppe Conte après plusieurs jours d'invectives à propos de l' Aquarius , le navire humanitaire. L'heure est désormais à l'apaisement entre Paris et Rome.

Le calme avant une nouvelle tempête ? A quelque jours du Conseil européen qui débattra des question migratoires, nous avons demandé l'avis à Sébastien Maillard, le directeur de l'Institut Jacques-Delors.

Comme l'a démontré l'affaire de l'Aquarius, la seule réponse aux problèmes migratoires est européenne, explique-t-il. Mais cela prendra du temps.

Quant à la proposition italienne d'installer des centre de tris de migrants directement en Libye, notre invité se montre très réservé.

Les propos de cet entretien ont été recueillis par Christophe Garach

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés