Les ministres de l'intérieur des 28 ont trouvé un accord mardi à Bruxelles sur les réfugiés. Mais la fracture avec les quatre pays de l'Est est toujours présente car ces derniers refusent tous quotas obligatoires. La répartition se fera donc de manière volontaire et en deux temps.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés