Bruxelles présente ce mardi un projet ambitieux et controversé pour faire face à l'afflux de migrants. La Commission propose la création d'un corps de garde-frontières supra-nationaux qui pourrait être déployé même à l'extérieur de l'Union comme en Serbie ou en Macédoine. Une force qui pourrait même intervenir sans le consentement des Etats concernés, ce qui suscite la controverse.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés