Vidéo associée: 

Publié le 05/02/2018

Michelin : Marc Veyrat et Christophe Bacquié, des chefs 3 étoiles

Corps: 

Un show à l'américaine pour une tradition bien française. Le guide Michelin a enfin dévoilé ses étoiles. Pour sa 118e année, le guide rouge avait mis les petits plats dans les grands. Nouveauté cette année : les nouveaux restaurants une et deux étoiles ont appris leur récompense en direct.

Le guide France 2018 compte désormais cinq nouvelles tables deux étoiles et 50 nouvelles une étoile.

Il met à l'honneur le quart sud-est du pays, ainsi que les chefs japonais.

Parmi les 50 nouveaux 1-étoile: 7 tables dans la région Nord-Ouest, 6 dans la région Nord-Est, 18 dans la région Île-de-France (la plus nombreuse), 10 dans le Sud-Ouest et 9 dans le Sud-Est.

Les 5 nouveaux deux-étoiles, qui n'avaient pas été avertis avant la cérémonie, sont : Le 14 Février de Masafumi Hamano (Saint-Amour Bellevue, Saône-et-Loire), le restaurant de Takao Takano (Lyon, Rhône-Alpes), L'Auberge du Père Bise de Jean Sulpice (Talloires, Haute-Savoie), l'Hostellerie Jérome de Bruno Cirino (La Turbie, Alpes-Maritimes) et le Flaveur des frères Tourteaux (Nice, Alpes-Maritimes).

En revanche les femmes sont quasiment absentes de la promotion 2018.

Seuls deux chefs accèdent cette année au Graal : Marc Veyrat et sa cuisine aux herbes sauvages décrochent trois étoiles pour son restaurant de Manigot en Haute-Savoie, "la Maison des Bois".

Récompense suprême également pour Christophe Bacquié et sa cuisine méditerranéenne pour son restaurant de l'Hôtel du Castellet dans le Var.

Le guide compte 621 tables, soit cinq de plus que l'an dernier.

La régularité de la qualité des plats, la qualité des produits, la personnalité de la cuisine, la maîtrise des cuissons et le rapport qualité-prix sont les critères qui justifient l'attribution d'étoiles.

Le guide sera en vente en librairie à partir de vendredi.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet