Le ministre des Finances a insisté, mercredi soir sur BFMTV, sur un point central de la loi "Sapin II" en matière de lutte contre la corruption alors que le projet de loi a été présenté ce mercredi au Conseil des ministres. Le locataire de Bercy a regretté que quand des entreprises françaises commettaient des faits de corruption à l'extérieur, "le système était tellement lourd que ce sont d'autres justices, en particulier américaines, qui vont instruire. Je veux que ce soit la justice française qui fasse le ménage".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés