IL DU WEB. Jeudi matin à 9h27, l'AFP a affirmé que Michel Sapin ne cachait pas être pour une éventuelle modification de l'article 2 de la loi Travail. Neuf minutes plus tard, à 9h36, Manuel Valls lui répondait qu'il n'était pas question de changer la négociation en entreprise.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés