Dans son essai "La violence des riches, Chronique d'une immense casse sociale", Michel Pinçon analyse les conséquences de la crise économique pour les classes populaires. Le chercheur estime que les grilles de lecture marxistes, héritées du XIXème siècle, sont toujours pertinentes et qu'aujourd'hui encore le rapport de force entre dominants et dominés structure la société française.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés