Il aura été le seul à prendre la parole lors des commémorations officielles du 13 novembre : Michael Dias, fils de la première victime des jihadistes, Manuel Dias, qui a été assassiné au stade de France, a lancé ce dimanche sur BFMTV un appel émouvant à la "tolérance" et à "l'intelligence".

Publicité

Contenus sponsorisés