Publicité

Contenus sponsorisés

Certains procès se déroulent aux assises. Ainsi, des citoyens sont tirés au sort sur les listes électorales et se retrouvent parfois confrontés à des viols, des infanticides ou d'autres horreurs. A Pau par exemple, se tient en ce moment le procès d'un jeune collégien abattu pour un vol de portable. Une cellule psychologique a été mise en place pour accueillir les jurés qui souhaiteraient discuter après le rendu du verdict. L'initiative pourrait arriver dans d'autres cours d'assises dans les prochains mois.

Publicité