Après avoir vécu un sommet du G7 compliqué à Taormine, en Italie, Angela Merkel a tiré les conséquences du fossé qui sépare désormais les États-Unis de l'Europe. La chancelière allemande s'est exprimée devant des militants alliés de son parti, le CDU, à Munich ce dimanche: "L'époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur les autres est quasiment révolue. C'est mon expérience de ces derniers jours. Nous, Européens, devons prendre notre destin en main", a-t-elle déclaré.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés