Vidéo associée: 

Publié le 27/01/2018

Menace nord-coréenne : le Japon recherche des soutiens en Europe

Corps: 

Le Premier ministre du Japon a effectué la semaine dernière une tournée en Europe, se rendant en Bulgarie, en Serbie, en Roumanie ainsi que dans les trois pays baltes. L'objectif de ces rencontres était principalement de développer les liens économiques entre ces pays et le Japon. Mais en Europe, Shinz Abe a également plaidé pour renforcer la coopération internationale sur le dossier nord-coréen ; le Japon restant très préoccupé par les ambitions nucléaires de la Corée du Nord.

Si ces derniers jours, Pyongyang a renoué le dialogue avec la Corée du Sud, sous fond de Jeux olympiques où les deux Corées défileront sous le même drapeau à Pyeongchan, le Japon a averti que le monde ne devait pas 'céder à l'offensive de charme de Pyongyang'.

En marge du voyage diplomatique du Premier ministre japonais dans les six pays européens, notre correspondant, James O'Hagan, s'est entretenu avec Norio Maruyama, porte-parole du ministère japonais des Affaires étrangères. Ce dernier a déclaré que Tokyo cherchait des partenaires pour former une alliance internationale face la Corée du Nord.

"Le problème nord-coréen devient de plus en plus inquiétant pour nous. Le niveau de menace est sans précédent. Et désormais les missiles nord-coréens peuvent atteindre l'Europe", a indiqué Norio Maruyama. "Nous comptons unir les Etats qui partagent notre vision dans la région et ceux prêts à coopérer avec nous contre cette menace', a ajouté le porte-parole du ministère japonais des Affaires étrangères.

Cette tournée diplomatique, première visite d'un dirigeant japonais dans les pays baltes, s'inscrit dans un contexte où Shinz Abe tente de trouver des soutiens, intérieurs et extérieurs, à son projet de réformer la constitution du pays , stipulant que le Japon 'renonce à jamais' à la guerre.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité